Les nanotubes de carbone en analyse séparative : Revue bibliographique

A.V. Herrera-Herrera, and al. ont réalisé une revue bibliographique couvrant les années 2009-2011 (242 références). Cette revue donne une large vision de l’utilisation des nanotubes de carbone, et de leurs applications les plus récentes en chimie analytique. Ils se sont particulièrement attardés à leurs utilisations en chromatographie, en SPE/SPME (Solid Phase Extraction / Solid Phase Micro-Extraction), et en EC/EKC (électrophorèse capillaire / électrophorèse capillaire cinétique). Comme nous l’avons vu dans un article précédent (Post du 19.04.12), les nanotubes de carbone peuvent être fonctionnalisés. Ils peuvent également stocker des molécules « hôtes » dans leur cavité intérieure, cette propriété est utilisée pour les extractions de métaux.

Lire la suite

Extraction par Nanotubes de carbone magnétisés

Les nanotubes de carbone sont connus et utilisés pour la réalisation de réactions d’oxydation ou de déshydrogénation mais aussi pour leur capacité d’adsorption en surface. H.-F. ZHANG, Y.-P. SHI proposent ici de condenser un oxyde de fer (Fe3O4) sur ces nanotubes pour améliorer leur manipulation dans l’extraction de composés organiques. Les propriétés magnétiques que possède cet oxyde de fer permettent de séparer facilement les nanotubes du milieu réactionnel.

Lire la suite