Diagnostic rapide de l’intoxication par le méthanol

 

See on Scoop.itAnalyses Physico-chimiques

Les chercheurs de CEITEC (Central European Institute of Technology) de Brno [1] ont mis au point, en collaboration avec l’hôpital de Haviřov, une méthode unique de diagnostic rapide de l’intoxication au méthanol par la détection de l’acide formique dans le sérum sanguin. Les résultats de cette analyse sont disponibles en quelques minutes ce qui minimise le délai entre l’accueil du patient et le début du traitement. Les résultats de cette recherche ont été publiés en février 2013 dans Journal of Chromatography A.

En général, l’intoxication par le méthanol est très difficile à déterminer, notamment dans la première phase, car il n’y a pas de symptômes spécifiques détectables mise à part une légère ivresse. Par contre, un changement dramatique se produit dans le corps humain au cours de la transformation du méthanol en acide formique, ce qui arrive quelques 6 à 24 heures après la consommation d’alcool contaminé. Si les patients arrivent à l’hôpital tard, c’est-à-dire dans les phases avancées de l’intoxication, le taux de méthanol dans le sang est déjà très faible, puisque à ce stade, la majorité du méthanol est déjà transformée en acide formique …

See on www.bulletins-electroniques.com

Analyse des sucres du miel par Electrophorèse Capillaire

  

L’essentiel de la littérature sur l’analyse du miel concerne le dosage des sucres simples (glucose, fructose). Les données relatives à l’analyse des sucres complexes sont plus rares alors que ces composés sont essentiels dans la détermination de l’origine du miel.

Nous nous sommes donc intéressés à l’évaluation de l’Electrophorèse Capillaire pour l’analyse complète du miel (sucres simples et sucres complexes).

L’intérêt de l’électrophorèse capillaire réside sur une mise en oeuvre simple de l’échantillon (dilution dans l’eau), une détection UV à 270 nm, et l’absence d’interférence des molécules majoritaires (glucose, fructose) sur la détection des autres carbohydrates minoritaires. Les sucres chargés en milieu basique  sont séparés sur un capillaire de 60 cm dans un électrolyte d’hydroxyde de sodium.

Les électrophérogrammes montrent trois zones d’intérêt 8-12 min et 12-15 min pour la recherche des sucres  complexes, 15-18 min pour le dosage du glucose et fructose.

 

Lire la suite

Analyse de protéines par cIEF (1)

 

La caractérisation des protéines reste toujours difficile et ne peut être obtenue que par l’utilisation d’un faisceau de méthodes d’analyses. Ce point est encore plus critique pour les protéines issues des biotechnologie et destinées à être commercialisées. La focalisation isoélectrique capillaire (cIEF), qui est une méthode d’électrophorèse capillaire, peut contribuer efficacement à cette caractérisation. Elle apporte une information sur la répartition des charges. 

En cIEF, la séparation se déroule en deux étapes: la focalisation et la migration.

  • Pendant la focalisation, il se forme un gradient de pH  le long du capillaire dans lequel les protéines se distribuent selon leurs point isolélectrique (PI).
  • Lors de la migration, les composés (marqueurs de PI et/ou protéines analysées) sont élués vers le détecteur. 

La séparation électrophorétique se fait dans un capillaire inerte pour éviter l’adsorption de protéines et sans écoulement électro-osmotique (EOF).

Cette Technique de caractérisation permet d’obtenir un profil de PI et de détecter les modifications structurelles ayant un effet sur la répartition des charges.

Exemples de profils obtenus au laboratoire…

Lire la suite

Analyse simultanée d’un produit pharmaceutique et de son contre-ion en EC-C4D

Dans l’article du 9-juillet 2012, nous présentions le principe d’utilisation d’un détecteur conductimétrique sans contact (C4D) en électrophorèse capillaire, voici un exemple d’application démontrant l’intérêt de cette technique.

R. Nehmé et al. ont utilisé cette nouvelle méthode pour déterminer simultanément un produit pharmaceutique et de son contre-ion (chlorhydrate de labétalol : labétalol+ et Cl-) en un seul passage, en utilisant une électrophorèse capillaire couplée à un détecteur C4D(« capacitively coupled contactless conductivity detection ») avec un système de double injection (« dual-opposite end injection »).
L’utilisation d’un détecteur conductimétrique sans contact à couplage capacitif C4D, permet d’analyser les anions et cations inorganiques d’une façon plus simple, plus rapide et avec une meilleure sensibilité que le détecteur UV en mode indirect.

Lire la suite

Electrophorèse capillaire avec détection conductimétrique sans contact

R. Nehmé de l’institut de chimie organique et analytique (ICOA) d’Orléans a présenté lors de la réunion du comité d’Ile de France de l’Afsep, la détection conductimétrique sans contact à couplage capacitif (C4D) en électrophorèse capillaire.

Ce détecteur permet d’analyser simultanément les cations et les anions, c’est à dire qu’il offre la possibilité de doser dans la même analyse le principe actif et son contre ion. Il est facile d’entrevoir un intérêt technique dans le développement des méthodes et un intérêt économique dans l’analyse en routine.

Trois exemples de dosages simultanés du PA et de son contre ion

Ce détecteur est composé de deux électrodes tubulaires formant un condensateur. Il peut se placer sur toute la longueur du capillaire à un endroit choisi en fonction des molécules recherchées. Il n’entraine  aucune modification du capillaire et permet donc de garder la détection habituelle (UV ou Fluo).

En utilisation simple il n’est plus nécessaire d’introduire un chromophore dans l’électrolyte ce qui améliore la sensibilité de l’analyse des ions inorganiques par rapport à la détection UV.

Lire la suite