Recherche de solvants résiduels de Classe 1 : DLLME-GC-FID

Les solvants résiduels de Classe 1 sont réputés « solvants à éviter » en raison de leur caractère carcinogène connu ou fortement suspecté et de leur dangerosité pour l’environnement. Pour cette raison, ils ne doivent pas être employés dans la fabrication de substances actives, d’excipients ou de médicaments, à moins que leur utilisation ne puisse être justifiée par une analyse satisfaisante du rapport risques/bénéfices.

Dans tous les cas il s’agit pour les fabricants de produits à usage pharmaceutique d’apporter la preuve que la teneur résiduelle en solvant est inférieure aux limites spécifiées (voir tableau 1). A ce stade, il peut être intéréssant de démontrer sur un certain nombre de lots (10)  que les teneurs résiduelles sont toujours trés inférieures aux limites acceptables. Cette démonstration peut éviter d’avoir à contrôler systématiquement tous les lots, mais elle se heurte quelques fois aux difficultés de mise en oeuvre de la méthode de référence (USP ou Ph. Eur.) aboutissant à des limites de détection et de quantificaton insufisantes.

Dans un  article (J. Sep. Sci. 2012,35, 1027-1035) M.L Farajzadeh et al. présentent une méthode de détermination des solvants de classe 1 par microextraction par dispersion liquide-liquide (DLLME) puis analyse GC-FID.
La DLLME est réalisée sur une aliquote de 5 ml de solution aqueuse, le sovant de dispersion est le DMF (100 µl) et le solvant d’extraction le 1,2-Dibromoéthane (25 µl). Les performances obtenues, font de cette procedure une possibilité intéréssante dans le cadre du développement d’une entité hydrosoluble. Il ne s’agit pas d’une utilisation en routine, mais d’une mise en oeuvre limitée pour démontrer la faible teneur des produits en solvant de classe 1.
Cette méthode peut être une alternative dans le cas où les méthodes de références ne donnent pas de résultats satisfaisants. Elle présente une bonne reproductubilité, un facteur d’enrichissement conduisant à des LOD et LOQ trés inférieures aux spécifications et un temps de préparation de l’échantillon limité.

Une réflexion au sujet de « Recherche de solvants résiduels de Classe 1 : DLLME-GC-FID »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>