L’Aloe macroclada: une plante méconnue! (2)

  

A la suite d’un premier article (Post du 8.02.13), nous présentons ici un résumé des principales conclusion de la revue bibliographique que nous avons réalisé sur les méthodes d’analyse de  l’Aloe macroclada.

L’ouvrage « Les plantes médicinales 1, ressources végétales de l’Afrique tropicale 11(1) », édité en 2008 par Schmelzer et Gurib-Fakim comporte une revue assez complète des caractéristiques botaniques, de la composition et de l’utilisation de toutes les espèces d’aloès présentes en Afrique. Les auteurs s’appuient sur l’analyse de plus de 3000 références mais ne rapportent aucune donnée précise sur la composition de l’Aloe macroclada.
Nous nous sommes donc attachés à explorer la littérature scientifique produite sur cette espèce depuis 2008. Nous avons exploité trois bases de données « Elsiever », « Springer » et « Wiley Online Library » qui contiennent plus de 6000 articles concernant les aloès dont près de la moitié sont consacrés à l’Aloe vera. Nous n’avons relevé qu’un seul article traitant spécifiquement de l’Aloe macroclada mais il ne porte pas sur la détermination de sa composition.

Cependant, 72 articles concernent les méthodes d’analyse des constituants des aloés. Les constituants courament cités sont des protéines, des polysaccharides, des lipides, des composés phénoliques, des huiles essentielles, des vitamines, des triterpènes, des carotènes et des sels minéraux. Parmi les composés phénoliques, l’aloïne, l’aloe-émodine, aloésine, l’aloénine présentent un intérêt particulier puisqu’il sont caractéristiques des aloès.
Le gel (partie mucilagineuse des feuilles d’aloès) où se trouvent les différents constituants cités précédemment est la partie la plus étudiée . On peut retenir des différentes méthodes d’extraction décrites que les plus utilisées sont celles à base de mélanges eau-méthanol. Les extraits sont ensuite le plus souvent analysés par chromatographie liquide (HPLC). 
Compte tenu de l’absence d’articles traitant spécifiquement de la détermination de la composition de l’Aloe macroclada, nous allons initier des travaux d’analyse en sélectionant des méthodes d’extraction utilisées pour les aloès transposables à l’Aloe macroclada. L’analyse des constituants du gel de l’Aloe macroclada sera effectuée par UHPLC en adaptant les méthodes HPLC décrites dans la littérature.

Prochain article : Analyse par UHPLC d’extraits d’Aloe macroclada.

Références
1- https://www.onlinelibrary-wiley.com
2- https://www.linkspringer.com
3- https://www.sciencedirect.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>