Analyse des tocophérols par SFC (Supercritical Fluid Chromatography)

Nous avons évalué l’intérêt de la Supercritical Fluid Chromatography (SFC) ou Chromatographie en Phase Supercritique (CPS) pour l’analyse des tocophérols.

Photo UPC² de WatersLa SFC est une technique de séparation chromatographique où la phase mobile est un fluide porté à l’état supercritique ou subcritique. On utilise couramment le CO2 car son point critique est facilement accessible (31,0°C et 73,8bars1). La phase stationnaire, contenue dans une colonne, peut être constituée de particules solides de granulométrie fine (silice ou graphite poreux par exemple), ou être chimiquement modifiée comme les phases utilisées en chromatographie liquide.

 

formule générale

Les tocophérols sont des composés largement répandus dans le règne végétal. Cette famille comprend 4 substances : l’α-tocophérol (le plus actif et le plus utilisé), le β-tocophérol, le δ-tocophérol et le γ-tocophérol2.
tableau

Ils sont généralement regroupés sous la terminologie de vitamine E. La vitamine E est le principal anti-oxydant de l’organisme.

 

Nous avons développé une méthode sur un système UPC2™ (Waters) en étudiant le greffage de la colonne (Silice, Ethylpyridine et Fluorophényl),  la nature du co-solvant (acétonitrile ou méthanol), le gradient de phase mobile (co-solvant/CO2) et la température de colonne sur la base d’un plan d’expérience définit à partir du logiciel d’optimisation Fusion™ (S-Matrix®). Les réponses étudiées sont le nombre de pics, la largeur et la symétrie des pics et la résolution.

Les conditions d’analyse retenues permettent d’obtenir la séparation des 4 tocophérols.

Chromato mélange toco

La mise en œuvre d’un plan d’expériences traité par un logiciel d’optimisation chromatographique permet d’obtenir rapidement (28 analyses) les conditions analytiques recherchées.

1 : Chromatographies en phase liquide et supercritique, de R. Rosset, M. Caude et A. Jardy (Masson – 1991).

2 : Cuvelier C., Dotreppe O. , Istasse L., Chimie, sources alimentaires et dosage de la vitamine E, Ann, Méd, Vét, 2003, vol 147, p. 315-324

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>