Dosage des conservateurs en HPLC: Colonnes Core-shell ou Colonnes poreuses!

Dans une note récente (TN-1095) Phenomenex propose une comparaison de 5 colonnes HPLC pour le dosage de 15 conservateurs.
Les analyses ont été effectuées à l’aide d’un système de HP 1100 LC (Agilent Technologies, Palo Alto, CA, USA) avec une limite en pression de 400 bar, équipé d’un détecteur UV. Les colonnes HPLC utilisées pour l’analyse sont les suivantes :

1. Kinetex XB-C18, 2.6 μm (Phenomenex, Inc., Torrance, CA, USA)
2. HALO C18, 2.7 μm (Advanced Materials Technology, Inc., MA, USA)
3. Poroshell 120 SB-C18, 2.7 μm (Agilent Technologies, Palo Alto, CA, USA)
4. Luna C18(2), 3 μm (Phenomenex, Inc., Torrance, CA, USA)
5. XSelect CSH C18, 3.5 μm (Waters Corporation, Milford, MA, USA)

Pour comparer les performances de ces colonnes, l’auteur a choisi de déterminer la capacité de pics qui permet de caractériser leur pouvoir de séparation c’est à dire le nombre maximal de pics pouvant être séparés avec une résolution donnée dans des conditions opératoires fixées.

On peut regretter l’utilisation d’une formule de calcul assez approximative: Temps du gradient / largeur moyenne des pics alors qu’il aurait été possible d’utiliser la formule exacte simplifiée (résolution = 1 et k’ = 0 pour le premier pic). Cela reviendrait à mulitiplier par 2.8 environ (= ln(1+facteur de capacité du dernier pic) les valeurs obtenues, et donc à amplifier les différences observées.
Il faut également noter que les granulométries s’échelonnent de 2.6 à 3.5 µm ce qui n’est pas sans incidence sur la capacité de pics indépendament  de la porosité des particules.

 

Malgré ces restrictions, le match tourne assez clairement en faveur des colonnes core-shell. L’augmentation du facteur de capacité traduit une plus grande finesse des pics et donc une amélioration de la résolution ainsi que de la sensibilité. Il apparait également que les supports Kinetex™ et HALO™ ont une meilleure performance dans ce test que le support Poroshell™.
Ces conclusions sont en bon accord avec notre propre expérience en ce qui concerne la différence colonnes core-shell/colonnes poreuses, par contre, la difference notée entre Kinetex™ et Poroshell™ ne correspond pas à nos observations.

 

2 réflexions au sujet de « Dosage des conservateurs en HPLC: Colonnes Core-shell ou Colonnes poreuses! »

  1. Bonjour,

    Merci de votre blog qui met en lumière ces nouvelles technologies, dont les colonnes core-shell.

    Sur cette étude, je note avec intérêt que les colonnes core-shell (2,6 et 2,7 µm)sont comparées avec des colonnes 3,5µm. Si l’on voulait visualiser l’impact de la technologie core-shell, il serait préférable de les comparer avec des particules classiques (totalement poreuses) de taille comparable. Par exemple: 2,5µm.

    Chez Waters, nous avons souhaité conserver les avantages des particules totalement poreuses (capacité de charge, efficacité et sélectivités variées). Nous avons donc décidé de lancer la gamme de colonnes 2,5µm « eXtended Performance: XP » au lieu de mettre une nouvelle colonne core-shell sur le marché…

    Pour en savoir plus, je vous invite amicalement à vous rendre sur notre site dédié http://www.waters.com/xp ou à suivre notre séminaire en ligne http://www.waters.com/xpproductivity.

    Bien à vous,
    Marleen van Wingerden

  2. Bonjour à tous,
    Merci aux auteurs du blog pour leur travail.

    @Marleen : je comprends que vous essayez de contrecarrer l’élan des particules core-shell, mais vos arguments en faveur des particules totalement poreuses ne tiennent pas :
    - capacité de charge : aux concentrations classiques utilisées (c’est à dire dans la gamme dynamique du détecteur), la différence de capacité de charge n’est que rarement visible,
    - efficacité : bah justement non, à dp égal les core-shell sont toujours supérieures,
    - sélectivités variées : plus variées que les core-shell? Les particules core-shell existent avec de nombreux greffons et même en HILIC. Le jour où on veut vraiment un greffon très spécifique, on peut toujours le mettre, c’est de la silice !!

    Pour rester dans l’esprit du blog, qui je crois est d’avoir une vue non partisane des évolutions des sciences séparatives, j’aurais plutôt dit que la limitation des particules core shell se situe au niveau du pH et de la température. C’est encore aujourd’hui le seul vrai avantage des particules hybride polymère-silice.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>