Colonnes Core-shell: une offre pléthorique ! (3)

Depuis la parution de notre post du 08-août-2013, un certain nombre de nouveautés sont venues  grossir les rangs des colonnes Core-shell ou noyaux durs que l’on peut trouver chez de nombreux fournisseurs. Pour essayer d’y voir un peu plus clair sur l’ensemble de l’offre et faciliter les comparaisons, nous avons mis à jour le recensement des fournisseurs, noms commerciaux, granulométries, types de phase et dimensions.Fabriquants

Après l’entrée de Waters dans le monde des colonnes à noyaux durs avec ses colonnes Cortecs™, et l’élargissement de la gamme Kinetex™ de Phenomenex, c’est au tour de Perkin Elmer d’entrer dans la danse avec sa gamme de colonne Brownlee SPP™ de 2.7µm (avec des greffages courants C8, C18, ES-C18) dans laquelle on relève trois dimensions originales: une C8 et une C18 de 4.6 x 20 mm et une C18 de 3 x 20mm. Les Brownlee SPP™ comprennent également des greffages plus  particuliers comme les HILIC, PFP, Phenyl-Hexyl et RP-Amide. Pour ces derniers, pas de plus par rapport aux colonnes des autres fournisseurs.

Chez Interchim, la gamme Halo™ s’agrandit, elle propose désormais pour les 2.7µm des ES-18 de diamètre 2.1, 3 et 4.6 mm de 20 à 250 mm de longueur. Elle rejoint également les Ascentis™  (Supelco-Sigma Aldrich) pour les colonnes ES-Cyano en proposant en plus une longueur de 250 mm. On remarque également des colonnes de granulométries un peu atypiques 3.4 et 4.7µm.

Les tableaux suivants répertorient l’ensemble des colonnes Core-shell par classe de taille des particules :

Tableau 1 : Particules de sub 2 µm

Colonnes 1.7µm

Tableau 2 : Particules de 2,6-2,7 µm
Les colonnes Core-shell sont essentiellement retrouvées en granulométrie de 2,6-2,7 µm.
(cliquez sur le tableau pour zoomer)

Colonnes 2.6 et 2.7 µm

 

Phases définitions

 

 

 

 

 

 

 

- Tableau 3 : Particules de 3.4-3.6 µm
Pour cette granulométrie, on ne trouve que les colonnes Aeris™ de Phenomenex et un nouvel entrant Halo™ de chez Interchim.

Colonnes 3.6 et 3.4 µm

 

 

 

 

 

 

 

- Tableau 4 : Particules de 4.7-5 µm

Colonnes 5 et 4.7 µm

 

Les grands absents du monde core-shell:

Certains autres grands fournisseurs ont fait le choix de ne toujours pas développer de colonne Core-shell et de garder les avantages des particules totalement poreuses.
Shimadzu™ développe les colonnes Shim-Pack XR-ODS™ composées de particules de silice 2,2 µm totalement poreuses, liées entre elles avec des ponts octadecylsilyl (ODS).
Merck™ propose une colonne monolithique, Chromolith™ HighResolution RP-18 endcapped et revendique des performances équivalentes aux Core-shell 2.6 µm.

YMC™ a une gamme de colonnes YMC-Triart™ (1.9- 3 et 5 µm), avec des phases C8 et C18 constituées de particules poreuses multicouches. Ces colonnes sont clairement positionnées comme des concurrentes des phases à noyau dur.

Cette revue sera, bien sûr, complétée si certaines références nous ont échappé et/ou si l’offre évolue.

 

4 réflexions au sujet de « Colonnes Core-shell: une offre pléthorique ! (3) »

  1. Bonjour,
    Merci pour ce bel article qui permet, en effet, d’y voir un peu plus clair dans le très vaste monde des colonnes. Dans l’attente d’un prochain article testant ces nouvelles Brownlee…
    Bien cordialement
    Albine

  2. Les tableaux de comparaison sont très intéressants, n’hésitez pas, de les
    compléter au fur et à mesure des nouveautés…
    Il serait aussi intéressant de rappeler les différences structurales des deux types de
    colonnes en tête d’article, en précisant leurs principaux avantages et inconvénients
    dans les techniques chromatographiques qui les utilisent.

    Très cordialement,

    Lionel GODIN
    ETSL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>