Chromatographie en fluide supercritique (SFC) : classification des colonnes

 

Dans un nouvel article « An improved classification of stationary phase for ultra-high performance supercritical fluid chomatography » paru dans Journal of Chromatography A, 1440 (2016) 212-228, Caroline West, Elise Lemasson, Sophie Bertin, Philippe Henning et Eric Lesellier proposent une classification de 31 colonnes (Waters, Thermo, Phenomenex, Macherey-Nagel…) dédiées à la chromatographie ultra-haute performance en fluide supercritique.

Cet article très intéressant a particulièrement retenu notre attention dans le cadre du développement de méthodes en SFC.

La classification proposée repose sur un LSER (Linear Solvatation Energy Relationships) qui relie la rétention (logk) à un certain nombre de descripteurs.
Les auteurs utilisent les descripteurs classiques (5 descripteurs d’Abraham) auxquels ils ont ajouté 2 termes:
d+ représentant les interactions cations/espèces chargées positivement
d- représentant les interactions anions/espèces chargées négativement.

equation

 

Pour chaque colonne, les 7 coefficients sont calculés à partir des données de rétention obtenues sur 109 composés (molécules non-ionisables (85) et ionisables (24) dont acides (13) et  bases (11)).
Les auteurs illustrent ensuite leur classification par un diagramme araignée à 7 branches.
La progression de la polarité des phases stationnaires se lit de gauche à droite.

 diagramme araignée détaillé
Dans le diagramme, les auteurs mettent en évidence que des colonnes de nature comparable (Groupe 1 et 2 : les phases aliphatiques avec quelques propriétés polaires, Groupe 3 : les phases pentafluorophenyl, Groupe 4 : les phases alkyles non polaires, Groupe 5les phases avec ligands polaires, Groupe 6 : les phases HILIC), ne se trouvent pas obligatoirement dans les mêmes zones.
 
Il est également intéressant d’observer  que les 8 colonnes dédiées à la SFC fabriquées par Waters (Acquity UPC² HSS C18 SB, Acquity UPC² BEH, Acquity UPC² BEH 2-EP, Acquity UPC² CSH Fluorophenyl, Acquity UPC² Torus 1-AA, Acquity UPC² Torus 2-PIC, Acquity UPC² Torus DEA et Acquity UPC² Torus DIOL) sont situées dans la même zone. 
A contrario, Thermo couvre un large domaine mais ses colonnes ne sont pas des colonnes spécifiquement développées pour la SFC. 
On remarque surtout que la zone regroupant les colonnes avec fortes interactions dispersives et fortes interactions avec les espèces chargées positivement est peu exploitée par les fabricants. 
A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>