Seuils de détection et de quantification : quelle méthode ?

 

Le 14 juin s’est tenue la réunion du comité d’Ile de France de l’Afsep sur le thème « Détection, limite de détection… et détecteurs autres que la spectrométrie de masse ».
Les 12 présentations ont été d’un grand intérêt.
J’ai notament relevé quelques points sur une présentation de Jérome Vial  « Limite de détection et limite de quantification, comment les déterminer ? »

Actuellement plusieurs approches de la détermination des limites sont utilisées. On peut citer celles réalisées: 
- à partir du bruit de fond du signal
- à partir des caractéristiques de dispersion de la droite d’étalonnage en utilisant les variances de la regression
- à partir d’un coefficient de variation cible reposant sur la définition d’une fidélité acceptable au niveau du seuil de quantification.

Sur une même série de résultats expérimentaux, les seuils caculés diffèrent selon la méthode utilisée. On observe un facteur 6 entre les extrèmes.
De la même manière, une détermination des limites par la méthode du bruit de fond dans 5 laboratoires différents montrent une grande disparité des résultats(x10).

Lire la suite